Actualités

Les réactions de Guigou (MAHB) et Diot (CSH)

Les réactions de Guigou (MAHB) et Diot (CSH)
Crédits photo : Bertrand Delhomme.
Crédits photo : Bertrand Delhomme.

Notre partenaire HandNews a recueilli les réactions de Michael Guigou, capitaine de Montpellier, et Maxime Diot, jeune gardien de Chambéry, tous deux sur la photos ci-dessus.

MICHAEL GUIGOU.

Qu’est-ce que doit retirer Montpellier de ces Masters de Handball ?

L’équipe se met en place, c’est une bonne nouvelle. Diego Simonet s’est complètement bien intégré dans l’équipe, Matej Gaber et Jure Dolenec aussi. Malheureusement, Matej Gaber n’a pas trop été utilisé à cause de douleurs aux ischios-jambiers, mais il va vite devenir un des pions essentiels de notre défense, surtout en 0-6. Les gardiens sont bien intégrés également. On n’est pas mal à quelques jours du match contre Plock.

Qu’est-ce qu’il reste à travailler avant le match de jeudi, contre Plock ?

Il ne reste plus rien à bosser. Il faut faire un petit peu de vidéo, recharger les batteries parce qu’on a eu une grosse semaine à Tignes, où ça a été assez intense. Se mettre en jambes aussi rapidement dans une saison, c’est la première fois que ça nous arrive depuis longtemps, il va falloir qu’on fasse ça au mieux.

En quoi les matchs contre Minsk et Chambéry ont-ils préparé  le match contre Plock ?

Au niveau du rythme, surtout. On a joué deux matchs en deux jours et la semaine prochaine on va jouer deux matchs en quatre jours avec un long déplacement en plus. C’est bien de s’entraîner, mais à un moment, on doit vraiment trouver le rythme. En match, ça n’a rien à voir. Il faut que tout le monde prenne confiance et je crois que c’est le cas.

Vous le sentez bien ce match ?

Je ne sais pas, c’est une grosse équipe qu’on va affronter, même si elle n’est pas très connue. Il y a beaucoup de joueurs expérimentés. Et le match retour se fera là-bas, dans une salle assez chaude. Ça va être dangereux !

MAXIME DIOT.

Comment se passe la première préparation en tant que joueur professionnel ?

Dans l’ensemble, ça se passe super bien. C’est la quatrième semaine, on arrive au bout de la préparation physique pure. C’est maintenant qu’on attaque les matchs avec bien plus de jambes et de jus. Ça se passe super bien, j’ai bien été intégré au groupe, donc c’est super.

Comment va se passer la cohabitation au poste de n°2 avec Mathieu Merceron ?

Ce qui est prévu, c’est qu’on s’entraîne tous les trois (avec Cyril Dumoulin) toute la semaine. Les entraîneurs feront ensuite la sélection pour les matchs. La deuxième place se jouera entre Mathieu et moi, derrière Cyril, évidemment.

Comment vis-tu le fait que le public crie ton nom lors du tournoi et t’applaudisse chaleureusement ? C’est une première !

C’est clair que c’est nouveau et c’est forcément agréable, ça fait du bien au moral. Mais après, je reste déçu de la prestation contre Montpellier. Il y a beaucoup de contre-attaques, on était face à de grands joueurs et ce sont dans ces moments-là qu’il faut essayer de s’en sortir. Il faut progresser !

Qu’est-ce qu’il reste à travailler ?

Pleins de choses dont la vision de jeu, la vitesse… Mais je ne me fais pas de souci, on travaille bien avec les entraîneurs ! Ça va venir, c’est le début !

Comments are closed